De la pétrochimie à la brasserie, il n’y a qu’un... fût ! Florent de Oliveira l’a franchi. Rencontre.

La fermentation : une passion

Originaire de Pontarlier, Florent de Oliveira a d’abord fait carrière dans la pétrochimie. Et un matin. Ras le bol : il veut passer à autre chose. Fan des produits fermentés, Florent décide de plonger tête la première dans la bulle houblonnée. Ce qui l’attire, ce n’est pas juste le produit fini mais bien l’histoire ancestrale et presque magique de la fermentation. Découverte il y a des millénaires, elle a nourri des peuples entiers et joué un rôle clé dans la conservation des denrées bien avant l’invention du réfrigérateur ! Sans jamais disparaître des écrans radar : aujourd’hui encore, les produits fermentés unissent ! Le vin, la choucroute, le pain, la bière : ils ont le pouvoir de rassembler encore autour de savoir-faire, de valeurs de partage et de convivialité. Alors, avec son expérience dans la pétrochimie (dans les procédés précisément) sous le bras, Florent saute le pas.

 Un brasseur engagé

Après quelques années de rencontres, de recherches et d’expérimentations dans sa cuisine, Florent se lance. En 2016, il ouvre sa micro-brasserie en Provence. C’est ici qu’il a construit sa vie et c’est ici qu’il a construit sa brasserie. Il jette son dévolu sur Saint Martin de Crau avec en ligne de mire, sa nappe phréatique potable. Mais cette eau de forage est complexe et donne du fil à retordre au jeune brasseur ! Mais une fois apprivoisée, elle fait des merveilles. Approvisionnement local, fournisseurs 100 % bio pour respecter les clients et la Terre, rayonnement national : Florent veut porter haut et fort les couleurs de la Provence (il est même membre du collectif brassicole « La bière de Provence »). Son objectif ? Aider des malteries et des houblonnières à s’installer dans le coin… L’union fait la force.

De la fermentation en veux-tu en voilà !

La Brasserie Artisanale Arlésienne (BAA pour les intimes), c’est une dizaine de bières au compteur. Leur point commun ? Leur côté “facile”, Florent aime en effet les bières qui parlent à tout le monde.

Brassins choisis avec Fan de Bières :

-          L’ensorceleuse blonde : une pale ale à l’amertume très discrète et à la fraîcheur intense. Au top à l’apéro ou sur un poisson.

-          L’hypnotique ambrée : une amertume prononcée juste comme il faut et une belle acidité pour un plat de pâtes à la carbonara ou une terrine maison

-          La Brutale IPA : une indian pale ale fort houblonnée pour une amertume assumée. Nous, on l’adore avec un beau plateau de charcuterie !

Dans sa passion pour la fermentation, ce boulimique de travail et de nouvelles aventures travaillent sur plusieurs créations : vinaigre de bière vieilli en fûts de chêne, moutarde, tabasco et saké japonais, rien que ça ! A venir également, une gamme de bières plus élaborée, plus technique, pour les amoureux et les amateurs éclairés qui veulent aller plus loin avec ces bières de Provence. On t’encourage Florent !

 

Retrouvez la sélection complète de la Brasserie Artisanale Arlésienne