Vous avez dit IPA ?

IPA pour India Pale Ale. Mais que vient faire l’Inde là-dedans !? Minute histoire : au 18ème siècle, les Britanniques colonisent l’Inde, jusque-là, rien de neuf. Le voyage vers l’Inde dure à l’époque plusieurs mois ce qui ne fait pas franchement du bien à la bière : elle ne tient pas la distance et ne supporte pas les écarts de températures qu’on lui inflige. Pour y remédier, les brasseries ajoutent à la bière des colons du sucre. Objectif ? Augmenter la teneur en alcool et ainsi faire grimper les propriétés antibactériennes du houblon. Naît alors l’India Pale Ale ! La version plus forte en houblon et en alcool de la Pale Ale, une blonde avec déjà un léger penchant pour l’amertume. Dans les années 70, le style IPA débarque aux Etats-Unis, avant de conquérir le palais des amateurs du monde entier.

 

Alors, comment reconnaître à coup sûr une IPA ?

Caractérisée par une forte quantité de houblon, l’IPA est issue d’une fermentation haute (avec des levures qui ne sont pas ralenties en présence d’alcool) et titre généralement entre 5 et 7°. Ce sont ses principaux traits de personnalité mais attention, ne la cantonnez pas à ça. Si toutes les bières sur-houblonnées sont des IPA, la diversité gustative de ce style de bières est pour ainsi dire sans limite : entrent en effet en ligne de mire les variétés de houblon, de malt, de levures et bien sûr les méthodes de brassage parfois singulières. Une chose est sûre : elle séduit en une gorgée les amateurs d’amertume et d’agrumes !

 

Alors, envie de développer votre palais et de vous ouvrir au style de bière le plus tendance du moment ?

Retrouvez la sélection de « Fan de bières