Une brasseuse, deux compères, des bières du soleil

« Quoi ? Il n’y a pas de brasserie artisanale dans tout l’Esterel ? Ok, on se lance et on s’installe à Saint-Raphaël ! » Ça, c’est le début de l’histoire de trois compères que rien, ou presque ne prédestinaient à devenir brasseurs. François, le cadet, fraîchement diplômé d’une école de commerce, sera en charge de la stratégie et donnera un coup de main côté commercial. Lionel, ancien chef cuisinier ayant fait un large détour par l’œnologie, sera directeur commercial. Et Maud… alors là, permettez-nous de prendre 2 minutes pour vous en dire plus. Ancienne créatrice de bijoux, elle a toujours aimé dessiner, imaginer, inventer et bosser avec ses mains. Devenue finalement infographiste, elle se charge de toute la partie créa de la brasserie (notamment les étiquettes). Mais son rôle le plus important dans l’histoire, c’est le brassage ! C’est elle qui crée les recettes (avec l’aide de ses 2 acolytes quand même) et qui brasse 20 hectolitres de bière par an. En à peine 4 ans, Les Brasseurs de l’Esterel sont passés de 5 à 20 hecto... Belle ascension ! Côté matières premières, le trio privilégie largement tout ce qui vient de l’hexagone. Seule petite entorse à la règle : les houblons américains sélectionnés pour leur bière IPA.

 

Riviera Beer, une première gamme toute en finesse

Ne tombons pas dans le cliché d’une bière brassée par une femme mais, les trois brasseurs le reconnaissent eux-mêmes volontiers : leurs bières sont féminines à souhait. Elles sont douces, légères et vraiment faciles à boire. Il ne faut pas oublier qu’elles sont faites sur la Côte d’Azur où les étés cognent à 40°. Il faut bien un peu de fraîcheur pour supporter ça ! Mais attention, cela ne veut pas dire qu’elles manquent de caractère pour autant. On vous explique. Avec ses 3 houblons, la Riviera Beer blanche, par exemple offre des arômes d’agrumes vivifiant. La Riviera Beer ambrée, elle, allie 3 malts et 3 houblons pour un équilibre parfait entre puissance aromatique et douceur. Une main de fer dans un gant de velours. Pour la Riviera Beer blonde, Maud a choisi des houblons d’une grande finesse qui font ressortir des notes légèrement miellées. Chez Fan de Bières, on l’adore avec des grillades. Conseil de saison : n’hésitez pas à la servir très fraîche. Dans la gamme Riviera, le trio propose également une IPA houblonnée et une Cherry plus sur l’acidité. Pour la suite, les Brasseurs de l’Esterel en ont encore sous le pied. Prochain projet ? Développer une gamme bio. Encore un peu de patience, on devrait pouvoir vous proposer ces nouveautés à l’automne.

 

Petite devinette pour finir : savez-vous pourquoi les « E » de « BEER » sont opposés avec un point central ? C’est un coup de Maud, la brasseuse-graphiste du groupe ! Elle s'est inspirée des fameuses « Chaises Bleues » de la promenade des anglais de Nice. Deux dossiers réalisent les 3 barres du E. Le point central représente le soleil entre 2 dossiers de chaise. Et vous voilà sur la French Riviera !

 

En attendant, retrouvez toutes les bières et tous les formats des Brasseurs de l’Esterel sur Fan de Bières ici.